Voix d'outretombe - http://www.lemonde.fr/ameriques/visuel/2014/10/10/voix-d-outretombe-les-derniers-mots-de-condamnes-a-mort-executes-au-texas_4501418_3222.html

Voix d'outretombe

Classé dans : Blog | 0

Voix d’outretombe : les derniers mots de condamnés à mort au texas est une page spéciale du site lemonde.fr inspirée de la campagne “Final Words“, retranscrivant dans une forme claire, neutre et accessible les derniers mots de condamnés à mort au Texas, États-Unis d’Amérique. Chaque tirade est présentée sous la forme d’un texte et de l’enregistrement audio d’un acteur et s’accompagne de la photo du détenu ainsi que du résumé de l’affaire selon le ministère de la justice texan.

En faveur ou non de la peine de mort, il s’agit là de témoignages intéressants, originaux et qui donnent – dans tous les cas – matière à réfléchir. Les plus sensibles d’entre nous y trouveront également des paroles particulièrement touchantes.

Résumé (Le Monde) :

“Voici les derniers mots de 15 des 517 condamnés à mort exécutés au Texas depuis 1982. Ils ont été prononcés dans la chambre d’exécution de la prison de Huntsville, juste avant l’injection létale. Le condamné est sanglé à une civière et un micro est fixé au-dessus de sa tête.

Les paroles que vous allez entendre sont celles de ces condamnés à mort, lues par des comédiens dans le cadre de la campagne “Final Words”. Le numéro qui figure sous la photo est le numéro de matricule du condamné dans le couloir de la mort. Nous reproduisons, dans les termes exacts, le résumé de l’affaire fourni par le ministère de la justice texan.

Lancée par le photographe Marc Asnin, la campagne « Final Words » est notamment soutenue par l’actrice Susan Sarandon, la secrétaire générale de la Fédération internationale des droits de l’homme Florence Bellivier et l’ancien condamné à mort innocenté Anthony Graves.

La campagne de financement participatif permettra d’éditer le livre Final Words et de faire circuler une exposition imaginée par Mack McFarland – dans une pièce fermée, les visiteurs pourront entendre des comédiens lire les textes d’adieu des condamnés à mort du Texas.

Une campagne de selfies propose aux partisans de l’abolition de se photographier et d’accompagner ce portrait d’une phrase expliquant pourquoi ils sont opposés à la peine de mort.”

Accéder à la page (LeMonde.fr)

Laisse parler tes doigts