Souvenir, c’est l’histoire d’une vie. Un enchevêtrement de souvenirs, recréant image par image les photos d’un album bien rempli.

Souvenir fut l’occasion de poursuivre mes travaux en matière d’instrumentation orchestrale, avec de nombreux pupitres remplissant peu à peu l’espace. J’en ai profité pour travailler sur les notions de tension et de point culminant avec une utilisation plus ponctuelle des cuivres et des percussions. Un embryon d’écriture verticale a pointé le bout de son nez durant la composition (qui peut s’entendre par l’utilisation de l’accord de sixte napolitaine), bien qu’elle reste principalement horizontale.

Un, ou plutôt plusieurs, clips ont été imaginés pour accompagner Souvenir. Leur réalisation en est encore au point mort (comme d’hab’).

Laisse parler tes doigts